Phases de l’hépatite C

Phase 1 : Infection aiguë (les six premiers mois)
Lorsque le virus de l’hépatite C entre dans le sang, il est transporté au foie. Le virus infecte ensuite les cellules du foie et commence à se répliquer. Environ 20 % des personnes infectées se débarrassent du virus sans traitement en l’espace de quelques mois.

Phase 2 : Infection chronique
Environ 80 % des personnes ne réussissent pas à se débarrasser du virus, et l’infection s’installe à long terme.

Phase 3 : Inflammation et fibrose
Le virus se multiplie en tuant les cellules du foie, et les dommages ainsi causés provoquent de l’inflammation dans le foie. Au fil du temps, les dommages entraînent la formation de tissus cicatriciels dans le foie dans le cadre d’un processus appelé fibrose. Le virus agit très lentement, souvent sur une période de 20 à 30 ans, et la personne atteinte peut ne présenter aucun symptôme.

Phase 4 : Cirrhose
Au cours de 20 à 30 ans d’infection chronique, une personne sur cinq connaît une cicatrisation plus grave et son foie durcit; il s’agit de la cirrhose. Chez certaines personnes, le foie continue de fonctionner normalement, et aucun symptôme ne se produit. Chez d’autres, la cirrhose peut commencer à nuire aux fonctions normales du foie. À ce stade, la cicatrisation étendue cause le rétrécissement du foie et il y a risque d’insuffisance hépatique. Il est possible qu’une greffe de foie soit envisagée à ce moment. Entre cinq et dix pour cent des personnes cirrhotiques finissent par présenter un cancer du foie.