Traitement de l’hépatite C

Le traitement peut guérir l’hépatite C.

Les objectifs du traitement de l’hépatite C consistent à :

  • éliminer le virus du corps
  • minimiser les dommages au foie
  • améliorer la qualité de vie de la personne touchée
  • prévenir la propagation de l’hépatite C vers d’autres personnes

Si le traitement réussit, le virus n’est plus décelable dans le corps et ne peut plus se transmettre à d’autres personnes.

Médicaments

Les médicaments d’usage courant comme les antibiotiques ne tuent pas les virus, mais il est parfois possible de maîtriser les virus grâce à des médicaments antiviraux.

Le traitement standard de l’hépatite C consiste en une combinaison de médicaments. Les deux médicaments qui constituaient autrefois la pierre angulaire du traitement, soit le peg-interféron et la ribavirine, sont maintenant utilisés en association avec de nouveaux médicaments, tels que le sofosbuvir, le siméprévir et Harvoni. Ces nouveaux médicaments sont des antiviraux à action directe. Ils peuvent empêcher le virus de l’hépatite C de se répliquer.

Dans le cas de certaines thérapies, la durée du traitement dépend de plusieurs facteurs, dont la réponse du corps aux médicaments, l’ampleur des dommages hépatiques déjà présents et le fait d’avoir déjà suivi un traitement ou pas. Le traitement peut durer jusqu’à un an, mais les nouveaux médicaments permettent de raccourcir la période à seulement quelques mois.

Certains médicaments anti-hépatite C, notamment le peg-interféron, peuvent causer de nombreux effets secondaires, mais il est possible de bien les gérer. Les nouveaux médicaments contre l’hépatite C provoquent moins d’effets secondaires.

Au cours des prochaines années, d’autres nouveaux médicaments arriveront qui guériront plus efficacement l’hépatite C. Un médecin pourrait vous suggérer d’attendre leur arrivée avant de commencer le traitement. Plusieurs des médicaments en question sont des antiviraux à action directe, et certains d’entre eux remplaceront le peg-interféron et la ribavirine.

Se préparer au traitement

Plusieurs facteurs peuvent influencer la réussite du traitement, y compris les suivants :

  • la souche du virus de l’hépatite C dont une personne est atteinte
  • l’ampleur des dommages au foie
  • la quantité de virus dans le corps
  • l’aptitude à l’observance thérapeutique (le patient peut-il prendre fidèlement ses médicaments?)
  • l’âge
  • le poids corporel
  • l’ethnie
  • la consommation d’alcool
  • le soutien des proches

Avant de commencer le traitement, il est important d’établir un plan avec l’aide de ses professionnels de la santé et de ses proches. Les médecins évaluent toujours les patients avant et pendant le traitement, et de nouveau six mois après la fin de celui-ci. Ils surveillent la santé du foie du patient et vérifient la quantité de virus dans son corps. Il est important de prendre en compte d’autres facteurs aussi, comme les effets secondaires du traitement, la nécessité éventuelle de prendre congé du travail, les autres problèmes de santé qu’on doit gérer et les coûts du traitement.

Le traitement coûte cher, et cela peut constituer un obstacle à l’accès. Il existe des programmes qui aident à couvrir les coûts pour certaines personnes. Un professionnel de la santé peut aider ses patients à trouver des programmes d’aide financière ou à faire couvrir les coûts du traitement.

Les amis et la famille peuvent offrir leur soutien et aider à prendre soin de quelqu’un sur les plans physique et mental. Idéalement, la décision de commencer le traitement se prendrait en consultation non seulement avec son médecin, mais aussi avec ses proches.

Il est important de se rappeler que le traitement ne confère pas d’immunité contre le virus, et il est possible de se faire infecter de nouveau.

Le traitement peut sauver le foie d’une personne, et sa vie.